R.Kelly – Untitled (2009)

26 Jan
R.Kelly - Untitled

R.Kelly – Untitled .

Depuis 2005 , c’est un peu la déroute du coté du grand seigneur du Rhytm & Blues alias Robert Kelly . Après un très contesté 3eme volet de son classique 12 Play, il revenait en 2007 avec Double Up . Un 8eme album solo qui dérouta la majeure partie de ses fans . « Kellz « semblait en effet avoir pris partie pour la facilité et s’ essayait tant bien que mal à conquérir un public jeune à coup de up tempos aussi bruyants que bancals , bien loin des succulents slow jams qui avaient fait sa renommée. In extremis , 1 million de sympathisants américains se procurèrent en grognant la galette espérant surtout qu’elle ne fut pour le chanteur qu’une mauvaise passe . Bien mal leur en a pris quand quelques mois seulement après ça , The Pied Piper s’est travesti en personnage de Dragon Ball pour venir livrer le pire titre de sa carrière , à savoir un mid tempo soporifique vocodéisé répondant au titre Haidbrainer .
Du public aux radios américaines passant par les artistes eux mêmes, le choc fut tellement grand que non seulement , aucune radio , ni télés ne s’hasarda à diffuser le titre mais en plus une pression fut mise sur le label pour que sa sortie et celle de l’album qu’il annonçait soit tout court annulé .

Gros revers pour la carrière du chanteur qui a du retourner en studio pour enregistrer un tout nouvel album , qu’il a pour le coup décidé de ne pas nommer et qui après maintes reports trouvera finalement place le 1er décembre prochain dans les bacs.

1. Crazy Night feat. Rock City
2. Exit
3. Echo
4. Bangin’ the Headboard
5. Go Low
6. Whole Lotta Kisses
7. Like I Do
8. Number One feat. Keri Hilson
9. I Love the DJ
10. Supaman High
11. Be My #2
12. Text Me
13. Religious
14. Elsewhere
15. Pregnant feat. Tyrese, Robin Thicke & The-Dream

Untitled qui a été annoncé par le titre Number One Sex en compagnie de Keri Hilson et l’où retrouve entre autres les participations productives de Jazzy Pha , Jack Splash , Todd Dixon et Gaz s’avère être le premier album du chanteur où il ne produit pas tout seul la majeure partie des titres, ayant fait le choix de se cantonner à la co-production . Le fait aurait quelque peu pu être inquiétant (surtout que le fameux 1er single bien qu’agréable n’avait pas vraiment les allures de retours aux sources) mais au final le mélange s’avère plutôt cohérent et homogène .

La touche R.kelly se ressent toujours globalement lui permettant de nous offrir ici une pléiade de bons titres , notamment dans la première partie de cet album qui se tient très bien portée par de petites perles telles que Exit , Echo ou encore Whole Lotta Kisses . L’utilisation du vocoder souvent poussée sur des titres tels que Crazy night , Like I do ou encore Numba One Sex n’est pas réellement gênante et n’entache heureusement pas vraiment réellement la qualité tout au long de ces 9 1ers titres. La deuxième partie s’annonce elle quelque peu plus problématique .

En effet , le trio I Love The DJ , Be my 2 , Supaman pourraient en dérouter plus d’un. Bien qu’assez diversifié les uns des autres , il propose tous 3 quelque chose d’assez incongru dans l’univers du chanteur . Tandis qu’I loVE The Dj est une ode à peine voilée au pop électrique du moment et qu’ il n’y aurait eu aucune surprise à retrouver cette instrumentale sur le dernier album De Gaga . Be My Number 2 nous offre lui un son plus funky 80’s relevant plus de l’univers de Janet Jackson et Supaman High lui s’engouffre dans un son Hip hop recyclé des années 90’s . Si les 2 1ers peuvent séduire notamment I Love The Dj dont une sortie en single ne serait effrayante , Supaman High vole aisément la place du pire titre de la carrière du chanteur à Haidbraider tant il s’avère être pale et inécoutable . Il est à peu prés le seul vrai ratage de cet album vu que tout de suite après cet enchainement , Kellz redevient sensuel et suave pour nous offrir 2 des titres les plus aboutis de l’album ( Religious et Elsewhere) puis clôt son essai via un très agréable Pregnant en compagnie de Tyrese , The Dream ou Robin Thickle bizarrement tous parfaitement d’appoint sur la jolie production bien qu’ un poil répétitive de Tricky.

Avec ce 9eme essai , R.Kelly se rattrape plutôt bien suite à Double Up offrant un album d’une qualité clairement supérieure à la moyenne actuelle . Cela dit , après tous ses essais 2000 ( hormis Tp2com , Chocolate factory et Happy People ) d’une qualité assez aléatoire , Untitled marque aussi definitivement pour le chanteur comme un glissement de couronne. Le Pied Piper se met au rang des autres chanteurs de R’n’b , une disparition de magie dont ces futurs chiffres de ventes devraient assurément pâtir .

14/20.

I Love The DJ

Exit

Echo

Crazy Night[/a]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :