Whitney Houston – I Look To You (2009) Part I

26 Jan

C’est sans aucun doute le retour musical de l’année , si ce n’est de la décennie. Après 7 ans d’absence et de multiples déboires et excès en tout genre notamment : Drogues et alcools . The Real » Living Legend » , Whitney Houston fait son retour dans les bacs mondiaux avec un 6eme album Solo : I look To You . Faisant suite à Just Whitney qui n’avait eu le succès escompté et l’avait plongé dans une sombre léthargie artistique . L’album composé de 11 titres a été enregistré en 3 ans avec l’aide de producteurs tels que R.Kelly , Tricky Stewart , Akon ,Danja , Diane Warren et surtout son fidèle et éternel mentor Clyde Davis qui n’a jamais cessé de croire en la belle même à ces heures les plus sombres .

Désormais remise et ayant la page de tous ces vieux démons tournés (dont le dernier en 2008 , sa fille Bobbi Kristina qui avait été essayé de la poignarder , ayant de s’essayer elle-même )elle revient donc à force de persévérance vers ces premiers amours musicaux .

Et à cette heure même où le monde découvre et semble d’ore et déjà acclamé cet opus hautement .. attendu . Lumière sur son contenu . Est-ce un retour utile ? La diva a-t-elle perdu le flow , le swing après toutes ces années ou réussit t-elle encore malgré toutes ces galères à garder sa vivacité et son intensité d’antan . . c’est ce que nous allons essayer de savoir .

Million Dollar Bill : Composition de Swizz Beats et écriture d’alicia Keys , le titre était très certainement le plus attendu cet album tant il avait des les premières listenings parties séduit les critiques qui le décrivaient tous comme une bombe dansante qui ravirait tous les fans de la belle . Et ceux-ci n’avaient pas tord , on aurait pu croire que Swizz Beats concocterait pour Whitney un truc très urbain poppy actuel comme il en à l’habitude ou que le piano d’Alicia serait glissé dans cette production mais Que Neni ! . Million Dollar a s’y méprendre aurait pu être extrait d’ Off The Wall tant l’ambiance dans les couplets fond avec celle soulful et disco des titres de cet album . C’est son détonant refrain aux sonorités plus pop R’n’B qui l’en démarque lui octroyant son coté dansant et frais qui fait résolument tout son charme en plus du fait que ce soit un de titres que whitney ( dont la voix est désormais plus rocailleuse qu’avant) maitrise le mieux sur le cd . Une surprenante ode aux 70’s qui fait plaisir et écho à tous les vieux indémodables tubes de Whitney tels que I’m Every Woman , I’m Your Baby Tonight et qui même s’il n’a pas la splendeur de ceux-ci ne démérite pas face à eux et devrait permettre à la diva avec une belle promo de retrouver de la même manière qu’avec ces derniers le sommet des charts .

Nothin But Love : Cette stridente production au synthé dans ces premières notes peut surprendre sur ce titre qui est la 1ere production de Danja l’opus . Nous replongeant dans une ambiance très 90’s et début des années 2000’s . Il a cette vibe retro dance dont Rodney Jerkins s’est longtemps servi notamment sur l’album Full Moon de Brandy dans une contenance plus urbaine . Car Nothin But Love lui reste très poppy , chose qui peut paraitre assez surprenante au début mais à laquelle au fil des écoutes on se fait très vite . Whitney qui s’y raconte et en fait d’ore et déjà une ode contre ces détracteurs tout en remerciant famille et fans qui l’ont soutenu et permis d’à nouveau revenir . C’est définitivement un excellent grower qui ne mérite peut-être pas une sortie single mais qui reste un des titres plus aboutis de l’opus.

Call You Tonight : Mid – tempo R&b dont la démo avait déjà il y a quelques mois léakés porté par la voix de Johnta Austin qui écrit le titre produit par Stargate . Le duo norvégien s’est donc résolument peu foulé pour la diva lui renvoyant une production R&b des plus actuelles , ressemblant à de nombreuses qu’il avait déjà plus élaborés avant ( Can’t Help But Wait , I Need a Girl ..) . Cependant de Whitney la version transpire cette vielle guitare 90s qui redonne en intensité à son interprétation toute veloutée et rend le titre moins banal et bien plus addictifs que la démo . Le potentiel single de la chanson n’est pas à mettre en doute , du moins aux usa , il y a fort à parier que s’il sort en single . Un gros succès à prévoir dans les radios R&b . Il en a la claire carrure.

I look To You : La chanson a été écrite Par R.kelly depuis de nombreuses années déjà pour Whitney dont il a toujours en secret espéré le retour . La demo du titre a d’ailleurs longtemps en video tourné sur le net . Cette version complètement re-instrumentalisée avec Tricky Stewart n’a plus grand-chose à voir avec la version de r.kelly qui semblait meilleure . Cependant cette ballade pop aux accents soul qui donne son nom à l’album est loin d’être mauvaise . Magnifiquement bien écrite par The pied Piper (qui montre ici qu’il n’a rien perdu de son talent même s’il ne daigne le faire partager sur ces propres titres ) . On se laisse porté par la mélodie et la voix fêlée de Whitney qui font de ses paroles une réel le ode à l’espoir et en la détermination . Un des moments les plus émouvants de l’album et bien qu’il n’y ait pas de grand final et de superbes envolées comme le titre aurait pu avoir avec la Whitney d’il y a 10ans . On n’est pas laissé sur notre faim , l’émotion et l’intensité qu’il contient montre bien une régénération et un besoin de nouveau départ de la part de la chanteuse .

Like I Never Left ft Akon : Un autre titre connu depuis plus d’un an , il avait été mis en ligne par Arista et lancé comme 1er single de l’album qui a cette époque là devait porté le même nom . Seulement suite au maigre soutien radio et surtout suite aux perpétuels problèmes que Whitney avait avec sa fille Bobbi Kristina , la sortie a été annulée . On aurait pu croire que le médiocre mid tempo Pop R&b ne serait au final retenu sur l’album mais c’était mal connaitre Clyde qui tenait à sa collaboration entre Whitney et Akon . Le titre a donc été re-enregistré dans une version plus épurée et fraiche que la première où Whitney fait notamment une bonne performance vocale doublé d’un joli final que le titre n’avait au départ . Il est certain que le titre pourrait etre exploiter comme single et qu’il en a le potentiel car bien que le timbre de Akon soit des plus agaçants et la production des plus faciles . Ce sobre alliage entre la Pop et le R&b actuel qu’il fait pourrait ravir les radios européennes et même du monde déjà (malheureusement ?) aux pieds du producteur sénégalais.

A Song For You : Cette reprise du classique Leon Russell remise au gout du jour par Stargate est un des moments plus controversés de l’album . Le virement Techno 90’s que prend cette ballade que Whitney chantait vingt ans auparavant d’une magnifique manière peut en dérouter plus d’un . Il n’est d’ailleurs non dit que les fans de la 1ere heure ne voit en ce titre qu’un déchet par rapport à ce qu’il était et aurait pu être sous les traits de la chanteuse . La montée du titre de la ballade aux influences techno qui sont d’un cheap à ravir toutes les boites gay ( d’ailleurs on imagine que c’est pour a qu’il a été fait) peut ne pas être au gout de tout le monde mais s’écoute plutôt sans encombres admettant un final très rosé mais bien agréable . « We were alone aand i waaas » …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :