Jeremih – All About You.

30 Sep

01. All About You
02. Xs And Os
03. Dawn On Me (Feat. 50 Cent)
04. Take Off
05. I Like (Feat. Ludacris)
06. Waiter (The 5 Senses)
07. Broken Down
08. Holding On
09. Wanna Get Up
10. Sleepers
11. Love Dont Change

Tout juste une année après avoir offert un premier opus résolument faible pauvre qui a connu un flop retentissant  malgré le succès du single Birthday Sex.

Le chanteur Jeremih propose All About You, un album qu’il reconduit chez Def Jam et où ont entre autres été rappelés 50cent, Ludacris pour essayer de lui porté main forte sur les 2 singles : I Like et Down On Me.

2 titres qui ne brillent pas vraiment, que ce soit par  leurs originalités ou par leurs intresques qualités. Le premier n’étant qu’une pauvre tentative de reprise de son premier succés lorsque le second est une espèce de bouse archi vocodé où 50cent fait office de sauveur.

En fait Jeremih  , c’est le garçon qui a un certain talent, joli culture, capable de faire des trucs concrets  mais qui est complètement obstrué par un entourage et une obligation de résultats de la part de son label.

Le premier opus péchait justement parce qu’on voyait qu’il n’y avait que des tentatives mainstream multiples et ratées. Sur celui,-ci, il se livre plus et c’est très appréciable. Si on a toujours pour la bonne moitié de l’opus des titres dont les 2 singles où les productions sont médiocres et l’abus de vocodeur palpable.

Take Off, mid tempo simple mais d’une redoutable efficacité relève avec brio le niveau d’une première partie d’opus assez calamiteuse. Le titre aurait pu servir de single de la même manière que Broken Down. Le jeune homme s’avère en effet être d’une surprenante authenticité lorsqu’il s’agit de parler de sentiments perdus à l’instar encore d’Holding On où il nous propose une interprétation voix-guitare charmante et touchante.

On regrettera le fait  l’interlude «  The 5 Senses » n’en soit qu’une vu que son coté aérien aurait pu donner une  couleur à cet album qui avec moins de cupidité (inutile en plus ) aurait pu etre réellement bon et pleinement abouti .

Love don’t change le clôt d’ailleurs de manière fort sympathique et juste laissant à croire que Jeremih pourrait nous réserver d’excellentes surprises sur son 3eme album.

11/20.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :