Archive | Flashback. RSS feed for this section

(Flashback 4) Deborah Cox – The Morning After (2002)

26 Jan
Il n’auront été que 35.000 américains à aller se procurer « The Promise » , dernier album en date de Deborah Cox . Faisant suite à son hommage au classique du Jazz Destination Moon , The Promise marquait le retour de Deborah aux R&b avec notamment le sigle Beautiful You are .
Le titre sera ignoré par les radios américaines réussissant affiicher des score même pire que la chanson House is not a home qui avait léaké en 2005 et avait été plutôt bien joué par ces même radios . Beautiful You are ne fera de bons scores qu’au canada avec un bon top 10 qui n’aidera pas non plus l’album car ce dernier ne se classera que 85eme du Top album canadien. La raison à cela ?
Deborah a acquis depuis son précédent album The morning after( qui avait pourtant connu un flop conséquent) un public « dance » , elle avait même pour l’occasion réédité l’album à cette effet pour y rajouter des titres du genre.
Ce public dance et gay selon ces propre dires s’est reconnu dans le titre beautiful you are et ces cordes pop mais pas dans les autres ballades plus R&b qui composaient ce très attendu album.
Elle a ainsi prévu de faire des remixes de ces ballades pour qu’elles leurs soient plus accessibles . Mais ce n’est pas de cette promesse que nous parlerons aujourd’hui .. je vous invite à parler de Deborah , bien avant cette longue semi traversée du désert . Je vous invite à parler de cet album qui lui imposé ce retrait au vu de ces faibles ventes : The Morning After .

Sortie en 2002. L’album fait suite au plus gros succès de Deborah Cox , One Wish qui contenait notamment les tubes : « It’s Over Now » « Nobody’s Supposed To Be Here » « We Can’t Be Friends » ou encore I Never Knew . Le label misait donc gros sur ce retour de label qui était censé l’imposé plus que jamais , elle avait en effet eu beaucoup de gros succès en singles mais l’album n’avait pas trouvé plus de 1 million de preneurs. L’objectif était de donner une réelle crédibilité a Deborah que certains comparaient deja à Whitney . J Records a donc fait appel aux producteurs les plus « in » de la période : Rodney Jerkins , Jermaine Dupri ,Warryn Campbell et le duo Jimmy & Terry Lewis ont ainsi été joyeusement appelles pour donner un réel envol à la carrière de Deborah.
Ce sera un raté . En effet , seulement 230.000 américains iront se procurer cet album censé être celui de la consécration . Un réelle douche froide donc au matin pour Deborah et son équipe de production surtout que The Morning after et ces 11 titres étaient bien loin de démériter .

1. Up & Down (In & Out)
2. 2 Good to Be True
3. Play Your Part
4. Like I Did
5. Hurt So Much
6. Just a Dance (Ft. Kurupt)
7. Morning After
8. Givin’ It Up
9. Up & Down
10. Oh My Gosh
11. Starting With You
12. Mr. Lonely (Hex, Mac Mix)
13. Absolutely Not (Chanel Mix)

C’est Jimmy and Terry Lewis qui avait pris les directions principales de l’album en ce temps . La maison de disques avait trouvé celui la plus prudent de lui confier les rennes du carton en perspective de leur poulaine . C’est donc logiquement que le 1er single Up & Down se trouvera être une de leurs productions .

Ce très bon mid -tempo , sexy et catchy à souhait dont on aurait tout à fait trouver légitimité à sa présence sur le  » The Heat » de Toni Braxton , ne réussira a séduire mais reste une très belle porte d’entrée à cet album dont il est clairement l’un des titres les mieux réussis . Car s’il est vrai que Jermaine Dupri pèche dans son travaille avec Deborah en lui offrant par exemple un  » Too Good To Be True » terriblement scolaire , que Just a Dance malgré son coté 90’s terriblement finit par tourner en rond et sonner quelque peu générique, ou que Rodney Jerkins se fout un peu de sa gueule avec un Like I Did qui sonne exactement comme le titre Can We de Brandy sorti quelques mois plus tôt .

Deborah offre un album solide refermant de collaborations fructueuses , se la jouant souvent un peu plus soul comme sur le très bon Play Your part ou encore avec Warryn Campbell sur le superbe titre éponyme . The Morning after avec ces ambiances à la fois soulfoul et Rhythm and Blues est véritable must porté la magnifique voix de diva qui offre un final à la hauteur des plus grandes. Le coté plus rythmé de l’album n’est lui aussi pas négligé avec le très enlevé Oh My Gosh ou encore le bon remix de Up and Down avec Jadakiss .

The Morning after est donc un bel album injustement décrié car s’il est vrai qu’il sonne très souvent un peu facile dans ces productions pour cette période et qu’on a pu avoir du mal à différencier certains des titres qui lui ont été destinés de ceux de Monica ou encore Brandy . Sa marque vocale reste cependant assez impressionnante pour la démarquer de ces consœurs aussi talentueuses qu’elle soit et cette parfaite maitrise des ballades et envolées ont vite fait de nous convaincre que cet album méritait bien mieux comme sort .

15/20

Flashback : -2- Janet Jackson : 20.Y.O (2006)

26 Jan
Flashback : -1- Janet Jackson : 20.Y.O
1ere Partie
Pour ouvrir cette catégorie Flashback que j’espère dore et déjà fructueuse et intéressante pour vous .
Nous allons parler d’un des albums les plus tergiversé de ces dernières années , à savoir le 20.Y.O de Janet Jackson . Hommage 20ans après à son désormais classique et 1er gros succès Control . 20Y.0 fut un album très attendu d’autant plus qu’il suivait le malheureux et 1er petit échec qu’avait été Damita Jo . C’est une Janet à son meilleur niveau qui était attendu , une Janet novatrice et avant- gardiste comme le fut dans les 80’s et 90’s et finalement … PatraTra .
Les singles( notamment le 1er avec Nelly « Call On Me ») furent boudés , les critiques furent mitigés, la promo bâclée , les fans partagés . Un Million d’américains se procurèrent l’album en boudant tandis que le reste du monde affichait à Janet son mépris et sa non reconnaissance totale pour ces anciennes années de gloire . Justifié , Pas justifié?
Mais qu’en est-il vraiment de 20 Y.O ?? Est-ce classique non reconnu à sa juste valeur que Jermaine Dupri clamait ou est ce bien l’ultime signe de déclin de La Diva Numero de 1 de la Pop de ces 20 dernières années .
C’est ce que nous allons pas à pas essayer de découvrir : 3 ans après la sortie de l’album .
Let’s Play .

1. Intro
C’est par une mélodie de fond qui rappelle celle d’un jeu vidéo que l’on rentre dans cet album . Intrigante mais néanmoins agréable , Janet y parle tout simplement . Faisant le bilan des différents thèmes abordés dans ces précédents albums qui ont quasiment tous été conceptuels au long de ces 20 dernières années. Elle dit n’avoir pas envie d’être sérieuse . A l’aube de la quarantaine , celle qui a déjà abordé le racisme , le sexe , la désillusion ou encore la cause des femmes dans ces différents albums dit n’avoir cette fois qu’une envie : S’amuser .. .. Un Vague « I know .. i don’t know » final laisse cependant transparaitre un doute quand à la de cette démarche , mais ceci est très vite effacé par le « Crush Number Shorty » de Jermaine Dupri qui clôture l’intro et lance donc le Vrai 1er titre .

2.« So Excited »
1er titre qui s’avère être le second single de l’album « So Excited » dont tout le monde a encore en mémoire la très bonne video . Cette dernière qui en plus de remettre en exergue l’unique et fabuleux talent de danseuse de Janet , jetait un sulfureux clin d’œil à l’incident du Superbowl . Le titre en lui-même a donné lieu des réactions partagées autant il a conquis certains autant il a dégouté d’autres . Melange de sons électro et urbains accentués de batteries, le tout utilisant le sample de Herbie Hancok sur « Rockit » . Il Omettait un coté doux et léger qu’on connait à tous les principaux tubes de la diva pour renforcer le coté Hard renforcé par la présence de Khia . Le titre est cependant visiblement très travaillé notamment dans ce coté un peu « creux » qui en ressort . Il a été un peu considéré comme un ovni à sa sortie n’étant pas facile d’accès et surtout n’étant pas ce dont elle avait besoin à ce moment ou sa carrière avait besoin d’être relancé et ou les radios la boycottaient .
Mais il reste globalement un bon essai notamment et une bonne anticipation de Jermaine , quand on voit que ce coté expérimental et space fait désormais le succès de nombreux titres de nos jours . Il aurait peut-être pas du le sortir en single dans la situation médiatique de Janet mais ça reste globalement un bon essai , bien porté par le clip .

So Excited Videoft Khia

3. « Show Me » :

2eme titre de l’album . En terme de son, il s’avère être un peu dans lignée de So excited mais avec ce coté experimentalo/électro en moins au profit d’une ambiance bien urbaine de base avec un zeste d’odeur Old School . Il est cependant construit à peu prés de la même manière avec ce jeu de voix vacillant du très doux au limite râpé entre couplets et refrains . On se surprend à apprécier et plus facilement adhérer a ce tic tac des paroles « I’m back , Do You Want It ?.. »  » Sho’Me » ou encore Sur Le Break ou elle épelle « S-H-O’ M-E » . C’est assez amusant et l’on voit clairement qu’elle prend du plaisir . Le titre rappelle le titre « You Want This » avec Mc Lyte sur l’album Janet . Sans être excellent , Il est beaucoup plus facilement ouvert que » So Excited » n’ayant pas le coté « Hate It Or Love It » de ce dernier . De là à savoir s’il aurait pu remplacer ce dernier en single, un long pas , ce cote old school qui est en ressort bien qu’étant très agréable en fait un bon titre mais pas un titre assez commercial pour 2006.

4. « Get It Out Me « :

Considéré par beaucoup comme étant le principal tube manqué de cet album . Get It out Me est un up –tempo aux sonorités orientales qui n’est pas sans rappeler « All Night ( Don’t Stop) » sans en avoir pourtant l’efficacité de ce dernier . En effet , si le titre dispose de couplets très agréables et d’un début de refrain qui tout autant . La brutalité inutile avec lequel celui ci s’achève fait beaucoup plus titre amateur ou l’on veut fourrer à tout prix de pseudos parties urbaines lieu dessert , et non seulement ce coté répétitif et résolument peu novateur finit par très vite nous ennuyer au fil des écoutes . Get it Out Of Me et donc loin d’être vraiment le tube de cet album . c’est au contraire un des pires up tempos club de Miss Janet qui certes peu se faire écouter sur l’album ( et encore) mais qui n’aurait certainement pas mériter une sortie single , n’ayant la volupté d’aucun autre up tempo de l’essai

5.« Do It To Me »

Il faut savoir que cette chanson dans l’album commence par l’air de » I get so lonely » , pas besoin de vous étaler tous les espoirs que son début laisse transparaitre . Espoirs qui sont malheureusement bien assez vite déchus , si les braillements de Jermaine dupri ont vite fait de nous rappeler que c’est du sosodef . Le son lui aussi a vite fait de donner révélé ces freres et sœurs , à savoir (son petit frere )Turn It Up de Johnta Austin qui participe d’ailleurs à l’élaboration du titre ou Shake It Off de Mariah Carey ( sa grand soeur) . Janet n’est donc pas super bien desservi par le titre des les 1eres secondes . Seulement , parce qu’une diva en reste une . Janet prouve dans ce titre qu’elle n’a pas fait ces 20 ans de carrière au hasard. En effet , elle va totalement se l’approprier , entre harmonies vocales siruptieuses et une manière de posées extrêmement 80’s , on se laisse complètement entrainé par ce up tempo qui n’aura finalement de banal que sa mélodie de fond . Une Janet endiablée entre Girls Power et toujours ce léger coté enfantin . Le titre qui était parti pour être un des pires clichés de cet album fini par être en fait un des meilleurs , nous rapellant une Janet dans sa période Janet . Avec une promotion bien ménagée , il aurait même pu lancer l’album . Il a un bon potentiel radio et facile à remixer pour les radios Hip hop . Il aurait été un excellent single et surtout même un excellent 1er single .

6. « This Body » :
Caché entre sonorités Pop , faussement Rock et électriques . This Body est un des titres les moins accessibles et plus expérimentales de cet album . Certes , l’originalité s’avère au rendez vous pour le coup mais globalement il y a en un peu trop , notamment dans le début qui est meme un peu stressant . C’est un Mid-tempo écoutable dont Ciara s’inspirera beaucoup quelques semaines après ( comme de tout cet album d’ailleurs) pour son album The Evolution mais globalement même aidé d’un rap . Il reste très moyen et aurait mieux eu sa place en left over qu’ailleurs .

7. « 20.Y.Opart 2 »(Interlude) :

1ere Interlude qui dure 27secondes . On entend Janet chantonner en background avec un claquement de doigt ., ça fait légèrement penser au un debut de ” Wamth” sur “Damita Jo”.

8. « With You » :

La touche sosodef se reconnait des les 1eres secondes de ce titre qui fut . Cette fois-ci Mr Dupri ne vient pas brailler et c’est tant mieux . Le titre , c’est en fait la version 2006 de tous les mid-tempos de 2005 qui ont du de gros succès ou au moins un succès critique ( Tru Love , We belong Together ..) . C’est certes plus lent et Janet encore une fois arrive à très bien s’approprier la chanson mai le coté instrumetal bateau de SoSodef reste terriblement marqué . Et Même si on nous insère une guitare des plus plaisantes vers la fin et que ça reste un bon titre , il nous laisse un peu sur notre fin . Cependant s’il avait eu une meilleure promo , il aurait marché en 3eme single . D’ailleurs il avait eu de très bons scores radios avant que Jermaine ne quitte la maison de disques et que Janet le suive par la même occasion . C’est bien dommage avec quelques remix . Il aurait pu avoir leu petit succès rapide sur cet album.


9. « Call On Me » ft Nelly :

Le Fameux single » call On Me » Produit Par SoSodef . On a beaucoup craché sur ce titre . Alors certes en 1er single et avec tout la promotion qu’il a eu , ce fut un choix exécrable de la part de Janet Jackson . Mais en tant que track album , elle passe très bien . Les voix de Nelly et Janet se mêlent plutôt bien donnant un coté romantique et cucul parfaitement assumé ( que le clip retraduisait trop ?) . Un titre sympa qui aurait pu avoir une sortie single mais en fin de promotion mais pas en lancement de l’album surtout avec le clip ridicule qu’il a eu ou Janet déguisée en maraboute jouait aux amoureuses avec le fils qu’elle aurait pu avoir . En 5eme single en été 2007 , il aurait pu être parfait .

Call On me Ft Nelly


10. « 20.Y.O Part 3 » :

Autre Interlude qui dure 28 secondes ou Janet discute avec une dame sur les bons souvenirs des années passées . Elle annonce en fait la partie un peu Old-school mélancolique de l’album .Elle ne dure que 28 secondes et le majestueux sourire de Janet la clôt pour donner suite au meilleur titre de l’album .

A Suivre

Flashback # 1 : Ginuwine Ginuwine – My Last Chance

26 Jan


Flashback # 1 :  Ginuwine Ginuwine -  My Last Chance

Parmis les nombreux et de plus en plus récurrents crimes artistiques auxquels on assiste depuis quelques années . L’un des pires a été commis en 2005 , cette année là après Brandy et en même temps que Tweet . C’est l’un des chanteurs de r’n’b les plus emblématiques du milieu des années 90’s et du début des années 2000 qui était désormais touché de plein fouet par le mauvais goût qui semble s’être emparé de la plus part des acheteurs de cds de la planète .

when We Make Love

En Effet , cette année là , Ginuwine puisqu’il s’agit bien de lui , sortait son 5eme album solo , faiblement lancé par le single When we makes love , l’album « Back To The Basics ou l’on retrouvait entre autres Jazze Pha ,Trackmasters et Troy Oliver n’a malheureusement pas pu séduire le public américain . En effet , Il faut avouer que les singles présentés pour cet album étaient résolument peu commerciaux . When We Makes Loves et I’m In Love étaient de jolies ballades R&B, sensuelles et bien conçues mais malheureusement loin des tubesques In Thoses Jeans , Pony ,Hell Yeah , Just Because ou encore du superbe Différences qui ont fait la gloire du chanteur des années auparavant.

Differences
Pony
Hell yeah
In Those Jeans

Ceci dit , l’album ne déméritait pas pour autant , il méritait pleinement toute l’attention du public . Back To The Basics offrait une brochette de titres rhythm and blues purement et simplement ravissants . Sans invoquer une originalité quelconque ou tomber dans le commercial electro Caduque qui naissait a ce moment là . Ginuwine fait ce qu’il sait le mieux faire , c’est à dire ravir nos oreilles d’un R&B tantôt rosé , tantôt profond , tantôt paré clubs mais toujours parfaitement authentique*. Ainsi dans cet album , hormis les singles dont la qualité n’est pas à débattre , (qui plus est à l’écoute de l’album tant ils vont bien avec l’ambiance de ce dernier ) , on retrouve de bons titres tels que Glaze In My Eye , Far away , Thank you pour ces fans ou encore les superbes Better Half et She’s like qui auraient sans aucun doute été de meilleurs singles que ceux choisis.

Autant dire que les quelques 300.000 personnes qui se sont procurés l’album sont loin d’avoir fait une mauvaise affaire, mais bien évidemment ça n’a pas suffit. La maison de disques déçu des ventes a remercié Ginuwine et a annoncé un Best-of pour terminer le contrat . Commence alors une traversée du désert pour L’ex-poulain de Timbaland qui avait été l’un des points majeurs de la reconnaissance de ce dernier via leurs collaborations sur les albums The Bachelor ou encore 100 % Ginuwine , gros succès entièrement produit par cTimbo . Ironie du sort , au même moment Timbo de son coté cartonne avec 2 nouveaux poulains : Nelly Furtado et justin Timberlake.

Ginuwine ne se démonte pas pour après avoir interdit la diffusion d’un album à son nom en 2007 « I apologize » qui ne contenait en fait que 3 chansons de lui . Il fonde avec 2 illustres collègues à lui , un groupe de r&b , TGT avec Tank et Tyrese . L’annonce ravit la toile et fait saliver tous les fans de R&B qui attendent impatiemment la tournée et l’album qui sont annoncés se repassant en boucle l’avant goût de la collaboration entre les 3 « Please Don’t Go » remix du 1er single de l’album de Tank sortant au même moment .

Le Buzz se met autour du groupe et bien sur de Ginuwine et puis à cause de problèmes de contrats , tout s’essouffle . Les 3 chanteurs ne vont pas en tourner et annule l’album malgré le fait que les titres aient été enregistrés . Ils disent remettre ça a plus part et chacun reprend donc la direction des studios en Solo .
Ginuwine finit par trouver un nouveau contrat avec un nouveau label et commence donc l’enregistrement de son 6eme album solo , un album qu’il a dore et déjà nommé « A Man’s Trought » et ou l’on retrouvera pleins de bons amis à lui à la production :
Bryan Cox qui avait déjà produit la majorité des titres sur The Senior ( son meilleur album) devrait être de la partie et produire de nombreux titres dont le possible 1er single « My Last Chance » qui vient d’être léaké et s’avère un petite pépite mais il y aura aussi The Underdogs qui avaient eux aussi participé à The Senior et au très personnel The Life .
Et depuis un mois , on a appris que Ginuwine était rentré en studio avec son vieil ami Timbaland autant dire donc que tout est mis en œuvre pour que ce retour soit une pure réussite .
Chose qui ne peut que nous ravir au vu du talent de ce Monsieur qui très bien choisi son pseudonyme , car il est sans aucun doute le chanteur de R&B le plus authentique et talentueux de sa génération.
Quelques titres ont déjà été mis en ligne comme le possible single et Tous sont très bons , bien qu’on en tire pas de gros tube potentiel .

* Hustler’s Hustler
* Even When I’m Mad (prod. by The Underdogs)
* Alarm (prod. by The Underdogs)
* Please You (prod. by The Underdogs)
* Good For Nothing (prod. by The Underdogs)
* I’ll Betcha (prod. Troy Taylor and SK)
* Wanna Do
* Can’t Blame You (prod. by Bryan-Michael Cox)

My Last Chance [1st single]

Ces Chansons sont vraiment allechantes pour ce nouvel album a venir . Les amoureux de Bon R n B seront ravis .

%d blogueurs aiment cette page :