Archive | Ophelie Winter RSS feed for this section

Ophelie Winter .. Dernière Résurrection avant Liquidation ..(2009)

26 Jan
Ophelie Winter .. Dernière  Résurrection avant Liquidation ..
Pionnière du R’n’b français . Ophelie winter au vu de son image de bimbo blonde et grotesque a bien souvent du mal à défendre son titre .. et pour causes : les 2 1ers album et gros succès de la belle , bien qu’étant bels et bien les vrais 1er albums grand public du genre , sont tous ceux qu’il y a de plus cheap et légers .

Inécoutable une dizaine d’années après , Privacy et No soucy ont ouvert la voie aux genre en France , sans vraiment le marquer. Composés en grande majorité de copier coller plus ou bien fagotés ,de ce qu’on pouvait trouver comme les left over dans les albums us qui cartonnaient en ce moment là . Ils se sont vite effrités et l’image d‘Ophelie dans la presse people ne les a pas vraiment aidé dans l’esprit général .

Et c’est bien là que le bas a blessé , car Ophelie a fini par trouver légitimé à son titre . Un jour , (on ne sait pas toujours mais on se doute qu’elle avait avec sa bonne étoile) elle a rencontré le producteur jamaïcain Wayne Beckford et a produit avec celui-ci une petite perle de R’nb frenchy » Explicity Lyrics , qui lors de sa sortie en 2002 eu donner la grippe a Brandy , Carey et Whitney si elles avaient pris la peine de l’écouter, tellement il était bien produit, sonnait frais et n’avait absolument rien à envier aux leurs sorti la même année . ( au contraire)

Malheureusement pour elle , l’image avait déjà tout gaché et l’album qui avait tout de celui de la consécration (meme les critiques l’avouaient s’étonnant du fossé avec les précédents ..) s’est mangé un gros flop et a obligé Ophelaie a faire 7 années d’exil où elle encore réussi a dégrader cette image déjà bien piteuse avec des histoires de drogues et malversations en tout genre .
Cette année , au mois de mai dernier , elle revenait enfin avec un 4eme album solo .. justement nommé Resurection , l’album eu d’abord droit a une sortie physique vu qu’auto –produit . Ophelaie promettant à ces fans une sortie française et album à la rentée . A l’heure ou cette sortie d’album semble complètement compromise parce Dame Ophelie a décidé de se lancer dans la pop/folk .

Petite lumière sur cette ultime (? )résurrection d’Ophelie Winter .

Il ne faut balayer de vos idées reçues et des résidus de magazines people que cette fille n’est pas des plus futés , car c’est très certainement vrai et l’idée de pop/folks émise plus haut le prouve encore une fois. Ophelie Winter ne doit intrinsèquement ne pas être bien intelligente , mais elle est malicieuse et voue bêtement un amour vrai et sincère à la musique .

Ainsi pour cette résurrection ( sachant qu’elle avait déjà fait 2 albums avant donc un avec Matt Houston qui ne sont jamais sorti) , elle a refait appel l’équipe d’Explicit Lyrics: son frère , Wayne Beckford ( devenu depuis star et signé sur le label de Akon ) et elle même s’y sont donc mis à 3 pour la ressusciter et au final : L’efficacité réelle du résultat nargue soigneusement celle de Jesus dont la résurrection n’a duré qu’un instant alors que celle de Miss Winter fait le plein des 60 minutes .

Wayne Beckford encore une fois fait plaisir et offre à Ophelie des productions fraiches et délicieusement léchées qui n’ont rien à envier celle d’un Danja ou d’un Timbaland .Affection , La sucrette R’nb’ très Jacksonienne qui s’avère être le porte d’entrée constate un peu avec les autres titres de l’album car ce dernier est clairement le plus pop de la belle et intrinsèquement composés de Up-tempos ou Mid-tempos rapides . Cependant , on n’arrive pas à s’ennuyer : Qualité et efficacité étant les maitres mots : Ophelie Winter aurait sorti cet album aux usa que Britney , Beyonce Gaga ,Cassie Mariah Carey , Fergie des BEP ou encore dans une moindre mesure Ciara auraient essayé de lui faire la peau .

La résurrection d’ophelie Winter propose une longue lignée de tubes potentiels qui malheureusement ne seront jamais reconnu à leurs valeurs mais qui font plaisir à l’écoute : Sweat Shop et son lourd et tenant à la blackout, la bombe aux légères fluettes ragga Talking shit , le coté très aérien Seven Shade Of Grey ( que Brandy aurait trés bien pu chanter) ou encore l’irréfutable sexy de Kidnap my erocysm font qu’une fois de plus Ophelie Winter livre un très bon album , loin au dessus des productions françaises et des ¾ des sorties du genre aux Usa .

15/20.

Il est regrettable qu’elle puisse s’élever si haut le rnb français quand son image est complètement artistique est détruite .

Et cette heure où elle décide de quitter le rnb/pop pour un son plus pop/folk connaissant ces talents vocaux et sa crédibilité qui ne vaut pas un sous . On est obligé d’abandonner ,de sévèrement la remercier pour ces bons 2 albums et de lui souhaiter un : Sweet Goodbye .. car parti comme c’est parti là .. l’abime dans lequel elle va s’enfoncer risque d’être bien profond. ( apart si Wayne Beckford s’y connait en Pop/folk .. mais bon ça y’a peu de chances .. et madame apprend la guitare pour nous faire des lives à la jason marz silvous plaitt ….. Reste plus que mariah se mette a faire danser dans sa prochaine tournée et nous aurons tout vu .
Euh…reDieu nous en préserve quand même de ça .)

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :