Archive | 68167 RSS feed for this section

Stan Walker // Monrose

19 Avr

*Le gagnant de la dernière édition d’Australian Idol revient avec un nouvel  album . Après un 1er essai médiocre et péniblement certifié platine dans son pays l’an dernier . Il propose un nouveau titre produit par Ryan Tedder annonciateur de son second essai.

Sympathique sans etre original vu que Tedder nous offre un de ses mid tempos épiques habituels . La chanson se laisse écouter et devrait ravir amateurs du genre et  radios grand public.

L’un des groupes féminins  allemand  les moins ridicules ( car ils le sont tous) fait son retour . Les Monrose , 3 filles extraites d’une télé réalité en 2006 qui se sont spécialisés dans la sortie d’albums de 12 titres quand un seul aurait suffi nous présente le titre «  Like a Lady » .

Une chanson qui fait à honneur à leurs talents respectifs , c’est à dire sporadiquement nulle  et dont on espere que le flop les  renverra  au stade qu’elle n’aurait jamais du quitté : A savoir chanteuse de Karaoké dans boites de nuits Gay .

Voilou.

Dwele is back.

9 Avr

Aprés le trés bon  » Sketches Of a Man » qu’il avait entièrement produit . Voici  l’un des chanteurs  les plus talentueux de Soul Us qui nous revient avec le titre  » What’s Not Love » , extrait de son album W.W.W. (W.ants W.orld. W.omen)

Un  mid tempo simple et leger qui ravira les fans de la première et qui accompagnera les réveil difficiles du dimanche matin , en attendant l’album le 29 Juin.

Dondria – You are The One

23 Mar

La dernière trouvaille de Jermaine Dupri et  de SoSo Def ( Label spécialisé dans la non sortie d’albums , la ruine et étouffement de carrière) est une jeune texane de 23ans répondant au doux prénom de : Dondria .

Après un buzz single assez insipide fin 2008 et une mixtape qui n’a pas pu faire grand bruit l’an dernier . Son 1er single officiel tourne sur les radios américaines depuis prés de 6 mois et  de manière tout à fait inattendu , la mayonnaise semble commencer à prendre  avec notamment une explosion dans les charts chrétiens.

You Are The One , est un tire tout à fait charmant aux allures légèrement soul/gospel et assez éloigné des boucles mélodiques habituelles de Jermaine  Dupri sur lequel le timbre ( tout à fait ordinaire ) de la chanteuse passe  trés bien .

Il n’est  pas dit que ce sera un carton mainstream mais en urban , il y a fort à parier que parti comme elle est partie : Elle fasse beaucoup d’émules , même si encore une fois , il est quasiment certain qu’elle n’aura jamais un album dans les bacs avec le mentor qu’elle a.

Triste Réalité !

L’identité de « iamamiwhoami »

15 Mar

Des semaines que les videos tournent sur le net  et que le buzz petit à petit s’amplifie . Une espèce de blondasse charbonnée dans des pays paysages tantôt enneigés , tantôt embourbés , le tout couvert par un fond musical semblable aux reliques des derniers albums de Emmy Rossum ou Imogen Heap.

Pas grand chose en réalité mais beaucoup ont trouvé là le moyen de donner un peu de peps à leurs talents enfouis (ou totalement inexistants) de détectives et on a vu une pluie de suppositions se mettre en ligne , donc la plus tenante étant celle selon laquelle la demoiselle qu’on voyait sous cette production  visuelle soignée et ces mélodies dépouillées et sobres était Christina Aguilera .

N’est pas Poirot qui veut hein ?  Ils  avaient toute une panoplie de  blondes en recherche d’attention et il a fallu qu’ils tombent sur la « pire » . Celle qui n’avait la finesse d’absolument rien , deja musicalement mais surtout visuellement .  D’autant plus que le single de son  album compte s’apeller «  Glam » et qu’elle continue à chacune de ses apparitions de se prendre pour un mauvais mannequin Disney .

Bref , j’ai  le plaisir de vous relever que  » Iammachinmachin » n’est autre que Jonna Lee.

Chanteuse pop suédoise qui vient grâce à la stupidité des fans de Aguilera et autres de s’ouvrir les portes à une carrière internationale .

Ce qui n’est vraiment pas  pour nous déplaire , au vu de ce qu’on a pu découvrir comme titres d’elle notamment ces 2 derniers extraits bien sympa de son album «  10 pieces , 10 bruises » .

On suivra de prés son actualité et ce qu’elle fera de cette notoriété d’un genre nouveau .

Lopez ne s’avoue pas vaincue.

28 Fév

Invité hier au Saturday Night Live . On s’attendait à voir une J.Lo un peu effondrée confondue dans un playback  de ses vieux tubes ou une enieme performance de Louboutins ( qui aurait proprement été inutile au point où le titre en est) .

Que nenni ! Lopez a hier soir donné le ton . Elle n’est pâs encore prete à partir, non pas maintenant.

D’abord parti sur une trés sympathique parodie de Rihanna dans  » We are the world ».

La chanteuse en a profité juste aprés pour nous faire veritablement plaisir , en offrant 2 tout nouveaux titres de l’ album Love? en pure live.

Si pieces qui sonne comme une production de Marc Anthony est quelque maladroit , comportant de nombreuses fausses notes .

Startin over que lui offre Danja  et qu’elle reprend en acoustique est un pur bonheur. Clin d’oeil tant attendu à como ama una mujer , c’est posée sur un tabouret en n’ayant pour seul artifice que son timbre vocal qu’elle délivre cette excellente ballade dont le titre  à ce moment de sa carrière sonne un comme un hymne à l’espoir.

In Memory Of Jennifer Lopez’s musical Career (99-2010)

23 Fév

Depuis hier , nous avons été  eu écho de la triste nouvelle , pas vraiment surprenante certes mais bien d’une affolante tristesse.

Aprés 11ans de services plutot loyaux et souvent meme trés bons . Epic s’est enfin décidé à se separer de Jennifer Lopez mettant ainsi un point final ? … sur sa carrière de chanteuse . En effet , on se doute qu’avec les flops successifs et son total manque d’attrait radio . Il devrait lui être plus que  difficile de retrouver un Label d’envergure et encore moins le succès  de si tôt .

Au nom donc de son indubitable beauté physique , de ses tubes qui ont bercés nos adolescences et par soutien avec tous ses fans qui doivent être emplis d’idées noires .. Je vous propose de nous remettre en memoire quelques uns des meilleurs moments de cette carrière et ce en live car toute proportion comprise . Je pense que nous devrions garder d’elle , l’image d’une  battante , une vraie performeuse qui certes aura défait .. mais non sans être valablement battue. ( 35 millions de disques en 5ans quand meme .. Qui dit mieux ?)

Au debut sur  » If You Had My Love »

Puis en promo  pour  » J.Lo » avec  » I’m Real »

Splendide au Nrj Music Adwards en 2005.

Geniale sur Louboutins ce noel .. Quel deuxième couplet..

En medley , il a quelques jours à San Remo.Classe et meme pas en playback . Qui aurait cru que la catastrophe arriverait de si tot?

Et on  gardé le meilleur pour la fin .. un des titres  les plus aboutis de sa carrière .. sortant de son album le plus réussi , à  savoir   » Como Ama Una Mujer » . Quoi de  mieux que Adios pour clore cet article et rendre valablement hommage à cette non chanteuse d’exception dont le physique  et les coups de hanches nous manqueront cruellement .

R.I.P  Lopez’s Music …

We loved you. ( bah si , un peu quand même)

Jaheim – Another Round ( 2010)

15 Fév

Délicieusement funky,entrainant et suave sans toute fois dégouliner. Le titre Ain’t No leavin Wihout You qui annonce depuis quelques temps le retour de Jaheim sur les ondes R&B était des plus prometteurs. 3 ans après  l’énième réussite que fut The Makings Of The man , celui qui s’assure un sans faute  qualitatif depuis son 1er album » Still Ghetto » en 2001 ne semble pas avoir changé la recette qui fit son succès dans les années précédentes. Un son Rythmn and Blues basique ,souvent étaillé de sonorités Soul/funky mais  toujours étonnement soigné et efficace :Le tout évidemment magnifié par ses performances vocales des plus impeccables.

1. Ain’t Leavin Without You

2. Finding My Way Back
3. Whoa
4. Till It Happens To You
5. Bed Is Listening
6. Impossible
8. Her
9. II Pink Lines
10. Otha Half
11. Closer
12. In My Hands
13. Ain’t Leavin Without You Remix feat Jadakiss

Ce cinquième essai Another Round et les 12 titres qui le composent ne réserve donc, à la suite du single que très peu de surprise et c’est bien là que réside tout  son charme. Une fois  s’être délecté de ce dernier qui ouvre et   ferme  l’album dans une version avec rap avec Jadakiss (Pourquoi se priver des bonnes choses , à l’ancienne .. J.lo .. Do You Hear Us ??). Le très subtil revival 70’s et futur single (pour notre plus grand plaisir) Finding  My Way back prend le relais et  nous montre un Jaheim capable de faire front à Luther Vandross ou à un Barry White ,sans toute fois leur envier une once de groove .

Whoa et Till It Happens to you pourraient  faire fondre un iceberg  tant la qualité et la sincérité de l’interprétation toute en finesse suinte sous  ces 2 perles  savamment dosées de soul/gospel  et notamment sur la seconde qui hurle au classique.

Bed Is listeting nous fait perdre l’optimisme  sentimental des premiers titres mais pas le swing , plus rythmé et légèrement moins abouti . Le titre n’en reste pas moins agréable, même si oubliable car manque de bol pour lui ….Jaheim place ensuite la barre très haut quand on arrive au superbe Impossible . Hommage  à peine voilée  aux plus belles années de la soul . Bien qu’étant un poil répétitif et assez facile au niveau scriptural , cette comptine romantique dégouline de fraicheur s’assumant clairement comme un de ses plus beaux titres et un des plus aboutis de cet essai.

Another Round qui donne son nom à l’album , fait bizarrement un peu office d’ovni sur le plan sonore . Clairement  dans la tendance mainstream actuelle vu que délivré par J.Rotem :On lui reconnaitra son attrayante efficacité non sans cet arrière gout de  grosse facilité , surtout quand on voit que Jaheim ne boude pas son plaisir ( et le notre) quand il s’agit comme à la suite de faire un joli clin d’œil aux Isley Brothers sur Her ou de nous apaiser via  le somptueux trio pré final : I Pink lines, Otha half,Closer.

3 mid tempos envoutants qui  bercent avec grâce chacun de nos tympans avant de céder à la superbe ballade de sortie : In My Hands où là encore l’interprétation chaude du crooner posée sur cette simple mélodie piano devrait faire des ravages.

Vous l’aurez compris … C’est donc un nouvelle reussite que le chanteur rajoute à son palmarès. Another Round place là  barre très haut  et  donne à espérer  en ce début d’année , que contrairement à ce qu’on pensait : le R’n’b n’est pas encore mort , et même mieux que ce dernier a de bon jours devant lui . Les 120.000 américains qui comptent se procurer l’opus des la 1ere semaine feront là une superbe affaire nous assurant  par la même occasion non seulement  un avenir  radieux pour le chanteur ( qui maintient son succès  10 ans d’affilée)  mais régénérant aussi un certain espoir pour le genre musical tout entier.

16/20.



%d blogueurs aiment cette page :