Archive | décembre, 2010

Le Langague du Corps Chez Robyn -pt3 & final-

31 Déc

Après avoir évoqué les 2 premières versions des Body Talk avec une déception affichée pour la seconde partie . Il était valablement temps de s’attaquer a la 3eme partie du projet de la chanteuse suédoise que le titre Indestructible en version électronique annonçait. 4 nouveaux titres donc en vérité pour clore un bourbier en 3 parties  qui était devenu bien trop lourd pour Robyn.

Call Your Girlfriend, Time Machine, Get Myself Together et Stars 4 Ever.

Alors qu’on aurait pu s’attendre a ce que ce soit des rejets ou des titres encore plus médiocres que la  bonne  moitie de la seconde partie. Robyn note les erreurs réalisées avec les 2 premiers et fait preuve d’un tact et d’une humilité assez rare chez les chanteuses pop pour être notée. En effet, il y a certes peu de titres sur ce 3eme EP mais il n’en demeure pas moins être le plus cohérent. Les 5 titres s’entremêlent dans un univers pop electro strident, un peu froid mais toujours pleinement efficace avec de gros plus pour le  Time Machine de Max Martin ou encore  pour le délicieux et touchant Call Your Girlfriend.

Cette bluette poppy-electro s’inscrit parfaitement dans cette lignée de titres aux paroles plutôt tristes et mélodies enjouées dans lequel le timbre de Robyn trouve sa pleine légitimité . Stars 4 ever et son petit cote Abba 80’s et le trinquant Get Myself Together sans démériter peinent a arriver a la cheville de ce titre qui mérite assurément une sortie single.

Dans tous les cas et c’est ce qui fait que ce Ep est le plus fort des 3. Tous ses titres étaient éligibles pour le tracklisting final de l’album et l’ont d’ailleurs été. L’album final Body Talk a en effet été plutôt bien playlisté – hormis 2  ou 3 exceptions comme We Dance To The Beat que Don’t Cry When You Get Older aurait du remplacer – avec véritablement les meilleurs moments de chaque EP . Un réel dommage pour elle qu’elle ne se soit pas lancé avec l’album tel quel aux usa. Il aurait sans aucun doute  été une des sensations pop 2010-2011, le fait de le séparer en 3 parties en a gâcher toute l’intensité et c’est bien dommage car cette fille mérite assurément plus de reconnaissance.

1. Fembot
2. Don´t **** tell me what to do
3. Dancing on my own
4. Indestructible (listen here)
5. Time Machine
6. Love kills
7. Hang with me
8. Call your girlfriend
9. None of dem
10. We dance to the beat
11. U should know better
12. Dance hall queen
13. Get myself together
14. In my eyes
15. Stars 4-ever

Elle est très largement au dessus de toutes les autres chanteuses pop actuelles. Une vocaliste Extra-ordinaire qui ne démérite jamais, même pas face a Prince.

13.5/20. {Note Globale}

Cadeau.

}

 

Happy New Year…

31 Déc

C’est le clip le plus odieux de 2010, si ce n’est de la décennie. Je crois n’avoir  que très rarement vu quelque chose d’aussi affreux,c’est réellement dérangeant pour l’espèce animale de voir qu’ils laissent des otaries se maquiller et se dandiner au yeux de tous de la sorte en plein 2010 . Peta manque la une occasion de clairement se manifester a mon humble avis. Cela étant comme je l’avais déjà dit a la sortie de l’album et dans sa chronique. Le son peut être sympa et efficace pour finir les fêtes un peu bourre.

Glen Lewis – Good One.

30 Déc

[tweetmeme source=”elmusicfeelings-twitter” only_single=false]

Un qui n’a vraiment pas eu beaucoup de chances au cours des 10 dernières années. C’est bien Glenn Lewis. Après le succès commercial et surtout critique de son très bon 1er album  » World Outside My Window » . Il se devait être un des acteurs premiers de la soul/r’n’b de la dernière décennie au même titre que des Musiq Soulchild, Dwele , Hamilton et autres.

Malheureusement, il s’est trouve bloque avec des soucis de label et au lieu de parfaire et de partager son art. Il a du annule la sortie de   2 opus ‘Back For me » (2004) puis de «  » Remember Me » (2007) qui auraient pourtant mérités d’être connus par le grand public. Les 2 albums sont en effet disponibles sur la toile et véritablement révélateur du talent monsieur avec un gros big up pour Back For More a la fois varie et intense.

Cependant vu que le canadien ne s’est jamais découragé . L’an prochain pourrait être l’année de son très attendu retour. Il est en effet rentre en studio avec Dre & Vidal , les 2 producteurs de son 1er album et nous livre un single  buzz « Good One »‘,fort sympathique et prometteur en vue de son opus .

Cadeau.

A noter pour ceux qui voudraient découvrir ou redécouvrir le monsieur.. Ces 2 1er singles (de purs classiques a mes yeux).

 

Charlie Wilson – Just Charlie.

30 Déc

1. My Girl Is A Dime
2. You Are
3. I Wanna Be Your (Featuring Fantasia)
4. Never Got Enough
5. Once And Forever
6. Life Of The Party
7. I Can’t Let Go
8. Crying For You
9. Where Would I Be
10. Lotto

Il nous avait un peu laisser sur notre faim avec son second opus l’an dernier. Uncle Charlie » résolument impersonnel et peu profond était loin de faire honneur a ce grand monsieur de la musique. Avec  »Just Charlie » qu’il s’est dépêché d’enregistrer pour palier aux tièdes chroniques auxquelles il n’était pas habitué , les erreurs du précédent ont été presque totalement anesthésiés.

En effet, sur Just Charlie, plus de producteurs a la mode et pas de pluie de productions super modernes auto-tunées afin de séduire les jeunes.Charlie a essentiellement travaillé avec Wirlie Morris qui lui offre des productions a la fois classe et très moderne  a l’image du titre introductif de l »album » This Girl is a Dime » ou encore du 1er single  » You are » qui n’aura manquer de faire de l’effet sur les amoureux du timbre chaud et réconfortant de l’ex leader du groupe gap band.

Charlie, qui tient a son titre de tonton le plus cool du monde  trouve donc ici le juste milieu entre  un R&B School et R&B  plus actuel -pour garder le lien avec un un public plus jeune- ,exercice dans lequel il s’était gaillardement plante l’année dernière . On le sentait  en effet étriqué sur Uncle Charlie, quand Just Charlie nous oppose un homme de 57 ans rassurant, epanoui et sachant s’approprier les productions comme personne.

Son fabuleux phrasé et ses harmonies resplendissantes  font fureur sur des titres tels que I Can’t Let Go,Where Would I Be, Life Of the Party ou encore I Want To Be Your Man, jolie reprise d’un de ses vieux compères funk qu’ il partage avec Fantasia qui offre ici une performance touchante et parfaitement maitrisée.

Une maitrise qui ne manque de  parcourir elle aussi  l’opus du monsieur, peut être même un peu trop car s’ il est vrai qu’on aime ce coté Tonton fringuant qui nous chante l’amour avec toute la classe du monde. Le grain de folie de Charlie, cette sorte de magie funk/soul qui l’a longtemps caractérisé semble un peu mis en retrait sur cet album.

Apart  le dansant Never Got Enough, on a une impression de convenue  qui  donne a ce bon album une odeur d’inachevé, l’empêchant d’être aussi réussi que le 1er album de Charlie, il y a 5 ans de cela.

Quoiqu »il en soit le succès commercial étant toujours au rendez vous , soyons sur qu’il nous offrira un autre album d’ici 2 bonnes années et que ce  nouveau petit manquement sera rectifié.

14/20.

Cadeau.

Le clip Monster de Kanye …

30 Déc

C’est donc le clip pour le 3eme single de Kanye pour l’album  » My Beautiful Dark Fantasy ». C’est loin d’être un de mes titres préférés du projet – bien qu’il ne soit pas mauvais du tout- et pas un des plus commercial mais bon c’est  sympathique et la vidéo est plutôt appréciable.

Cela vu les ventes relativement médiocres qu’il se coltine depuis sa seconde semaine. Il serait sain pour lui d’envoyer en radio le fabuleux Áll Of The Lights » . Ce titre la sauf miracle devrait côtoyer la première place du hot 100 pendant 3 bons mois lui permettant ainsi de d’attirer le regard du grand public sur un opus qui mérite toute son attention.

M’en fin souhaitons lui déjà que Monster trouve  un petit suces auprès du public urbain.

Cadeau.

A noter dans la catégorie « ‘ Rires & Chansons »‘ qu’il produit des titres et tourne en ce moment un clip  pour l’album de Kim Kardashian.

Lloyd & Patti Labelle – Lay It Down.

30 Déc

Pour fêter ce qui constitue a ce jour son plus gros succès solo en radio.Lloyd a promis 3 remixes a ses fans. Un premier rock avec le rappeur B.O.B, un second plus r’n’b classique avec  The Pied Piper  »Robert Kelly » et un 3eme plus old school avec la diva Patti Labelle. C’est ce dernier ou il rend hommage a la regrettée Teena Marie et a Aretha Franklin qui aura eu les faveurs de la première parution.

Le titre original produit par Pollow Da Don s’est vu retravaillé afin se sampler l’indémodable tube  »“Love, Need and Want You”de la grande dame dont la voix s »accorde parfaitement a celle du jeune homme rendant ce remix clairement meilleur que l’original. Une petite pépite qui devrait longtemps tourner dans nos playlists et ainsi permettre au titre de continuer son ascension dans les charts pour que l’opus King Of Hearts sorte en février dans les meilleurs conditions possibles.

Cadeau.

A noter une certaine hâte pour les prochains remixes du titre dont celui de qui vous savez car il se murmure que  The R aurait pris en charge la production de son remix a lui .

Il faut aussi savoir que Patti Labelle prévoir de sortir un opus l’an prochain ou Mariah Carey devrait être a la production (oui oui) de plusieurs titres.  Chose qui pourrait se révéler très intéressante.

Eric Benet – Lost In Time

30 Déc

Lorsqu’une des voix les plus magnifiques de la scène urbaine actuelle se décide à rendre  hommage aux années 7O’s,ça donne l’opus » Lost In Time » d’Eric Benet: un pur moment de bonheur pour l’organe auditif.
2 ans après le mal reconnu Love & Life. Benet qui est très certainement un des plus gros talents ignorés de l’industrie du  disque actuelle propose un opus à la fois sincère, touchant et  totalement cohérent.
A l’image du titre « Sometimes I Cry », magnifique 1er single déchirant d’authenticité et vocalement irréprochable. L’insertion dans le monde  70’s aux bras de l’ex d’Halle berry se révèle être d’un agréable et d’une facilité peu commune. Que ce soit au milieu de ses nombreux invités ou en solo. Eric disperse comme une aura  capable de nous renvoyer au creux de nos émotions les plus profondes.
C’est ainsi qu’on est empli de joie de vivre lorsqu’il retrouve Faith Evans sur le très enjouéFeels Good,qu’on hésite pas à se trémousser sur le rocailleux et piquant Paid avec Eddie Levert ou qu’on est surpris par l’efficacité et l’excellent mariage de sa voix avec celle de Chrisette Michelle sur le très sexy  – et on espère futur single – : Take It.
Good Life avec Ledisi ou Summer love où ils retrouvent sa fille sont un peu qualitativement en retrait sans toute fois faire tache vu qu’ils s’insèrent parfaitement dans le son du projet .
Never Wanna Live You, second single officiel s’exhibe lui comme un des meilleurs moments solo.Ce déchirant poème d’amour chanté tout en crescendo,parfaitement produit et saupoudré par le délicieux falsetto du monsieur introduit à la perfection un album où le soucis du détail et le travail en général n’ont pas été pris à la légère.
Always a Good Reason nous propose un son sucré  parfaitement en adéquation avec son thème qui font que l’aboutissement de ce titre n’a en réalité pas grand chose à envier au l’aspirant grandiose son de Lost In Time qui donne son nom à l’opus.
Un opus, un bonheur que le chanteur referme via le titre  Something’s Wrong, véritablement perle soul, superbement rédigée où –comme pour narguer les jaloux ou les incapables – il nous fait une nouvelle démonstration de la vaste étendue de miracles dont son timbre peut être facteur.
Vous l’aurez compris…Lost In Time est sans aucun doute un des meilleurs albums de cette année. Un véritable putsch tout en délicatesse de la part d’un mec  qui – on le dira jamais assez – apporterait à beaucoup en étant plus connu.

17/20.

Cadeau.

%d blogueurs aiment cette page :