Archive | Omarion RSS feed for this section

Omarion and J.cole – Morning

15 Déc

Omarion n’est pas futé. Alors que son dernier album n’a pas encore pu regrouper plus de 30.000 acheteurs aux usa alors même qu’il est sorti en Janvier. Le voila qui s’offre les services du futur gros rappeur à la mode ( J.cole) pour un titre encore plus médiocre que l’ensemble de son dernier projet.

Morning sonne comme une démo inachevé d’un titre qui aurait pu etre sympa en album track en 2005 mais on est bien loin du gros hit dont le chanteur a besoin s’il veut un jour trouver le succès.

Triste Réalité!

A noter que son ami Bow Wow lui aussi essaye toujours..

Personne ne sait pourquoi..

Omarion – Ollusion (2010)

15 Fév

1ere sortie R’n’b de l’année . Le 3eme opus de Omarion mis en place depuis le 12 janvier n’a  (malgré ses 3  extraits )pas encore franchi la barre des 50.000 acheteurs aux U.S.A . Bien que le chanteur ne nous ait pas vraiment habitué à de gros chiffres , ce boycott d’un ordre tout à fait nouveau  en a surpris plus d’un notamment un journaliste qui ne perdant pas une occasion ,a directement saisi le chanteur  sur le sujet lors d’une récente interview promo . L’ex Leader du groupe B2K a à son tour justifié son échec par le fait d’avoir demander à sa  (très ) grosse base fan de faire des dons à Haïti  plutôt que d’acheter son album.

Une intention saine et des plus louables qui nous a quand même laisser perplexe vu qu’en totale contradiction avec le projet musical et commercial d’origine du chanteur . Omarion est en effet au R’n’b américain,ce que Madonna est à la  pop mondiale depuis les années 2000s : à savoir,un total gachis , suiveur de mode sans ame  et qui contrairement à la Madonne n’a  même le tact de sortir ses pales copies au bon moment.

Ces 2 1ers albums tous 2 cruellement moyen en sont d’authentiques preuves . Parsemés de productions à la mode du moment où ils sont sortis . Leur coté cheap , lisse et la non finesse dans leurs réalisations a toujours cependant contenu le chanteur dans un rôle de second plan.  Aucune envergure réelle ne s’est jamais dégagé de sa personne et ce n’est pas non plus  dans l’ album de duo platonique avec Bow Wow qu’il a pu trouver grâce.  L’imagerie de pompes à fric du Label Emi lui a toujours collé autant au visage qu’au son.

Le fait donc de le voir justifier un si gros flop par un pur élan de générosité nous paraissait bien trop gros pour être réel .. mais en même 3 ans peuvent changer un homme .. qui sait ?

C’est dans cette optique là qu’on met  Play » sur les 11 titres qui composent le grossièrement nommé Ollusion » .

I Get In qui ouvre cet opus en compagnie de Gucci Mane ( histoire d’attirer les radios) est une reprise raté de Break Up  sur lequel on ose s’attarder par respect pour nos tympans. Last Night  est un mid tempo  aux grotesques  allures de T-pain  qui se laisse cependant écouter  assez posément  . Hoodie qui les suit, est  le  frere cadet de Transformers de Chris Brown , up-tempo braillard mais  dont l’efficacité radiophonique s’avère être redoutable, presque  autant que son clip ( dédié à MJ) est risible.

What Do You Say est une ballade R’n’b  basique  et fruitée que l’interprétation du jeune homme peine à relever et qui s’oublie donc de fait très vite. La guitare accrochée à Speedin nous rappelle tout ce que Stargate a  pu  émettre comme titre depuis 2005, le coté kitsch ( et donc désagréable) en plus .

Il faudra attendre la moitié de l’album avec le titre Temptation et ses suaves allures 90’s pour trouver un Omarion  quelque peu convainquant. Chose qui sera d’assez courte durée , vu que juste après il torture tout seul la jolie production émise sur le titre Sweet  Hangover via un vocoder  inutile , se fait complètement inexistant sur l’interlude que lui offre son frère ou  nous délivre des left over de Gaga mal fagotés  tels que My Girl Is Bi dont le rythme extrait en nous, et  de manière  tout à fait étrange , l’ envie de lui foutre une ou 2 baffles.

Code Red qui clôt l’album se contient dans le vivifiant désintérêt de ces prédécesseurs mais sans toute fois s’aligner des sonorités pop qui lui  vont  si mal au chanteur , et rien que pour ça. On l’écoute sans trop de déplaisir,poussant néanmoins un grand « ouf » de soulagement lors de ses dernières notes .

Dire que Ollusion de Omarion est une pure désillusion serait  facile et faux . L’album est médiocre mais on n’est en rien désillusionné . Le garçon n’a juste aucunement évolué et nous  livre avec ce 3eme album , ce qu’il a toujours livré depuis ses débuts:  à savoir une collection de clichés de tout ce qui a pu marché ces derniers mois sans implication réelle , ou quelconque touche personnelle .

Le désintérêt tout à fait probant (et qu’il essaie pathétiquement de justifier) que le américains lui affichent en ce moment  est en cela des plus justifiés  et l’on espère qu’en plus de lui retirer son contrat . Cet essai et son échec lui passeront l’envie de nous revenir de si tôt .

8/20.

%d blogueurs aiment cette page :