Archive | R.Kelly RSS feed for this section

Le meilleur de l’urbain 2010 selon musicfeelings.

6 Fév
  1. 1. Corinne Bailey Rae – The Sea.
  2. R.Kelly : Love Letter.
  3. 3. El Debarge : Second Chance.
  4. 4. Eric Benet: Lost In Time.
  5. 5. Sade: Soldier Of Love.
  6. 6. Kanye West: My Beautiful Dark Fantasy.
  7. Jaheim :  Another Round.
  8. Faith Evans: Something about Faith.
  9. Erykah Badu : World
  10. Vivian Green: Vivian
  11. Janelle Monaé : The Archandroid.
  12. Keyshia Cole : Calling All Hearts
  13. Kem: Intimacy.
  14. Jazmine Sullivan: Love Me Back!
  15. Cee- lo : The Lady Killer
  16. T.I : No Mercy
  17. Toni Braxton: Pulse.
  18. Kandi : Kandi Koated.
  19. Sunshine Anderson: The Sun shines again.
  20. Keith Sweat: Ridin solo.
  21. Kid cudi : Man Of The Moon 2.
  22. Elisabeth Withers : No Regrets
  23. John Legend  & THE Roots : Wake Up.
  24. Raheem Devaugn : The Love and War Masterpiece.
  25. N.E.R.D : Nothin’
  26. Gucci Mane: The Appeal, Georgia’s most wanted
  27. Charlie Wilson: Charlie.
  28. Miguel : All I Want Is You.
  29. Usher: Raymond vs Raymond.
  30. Chrisette Michelle : Let The Freedom Reign.
  31. Dru Hill : Indrudependance Day
  32. Tank: Now or Never
  33. Drake:  Thank Me Later
  34. Avant : The Letter
  35. Calvin Richardson : America’s Most Wanted
  36. Prince: 20Ten.
  37. Donell Jones:  Lyrics
  38. The Floacist : Floacist Soul.
  39. Lyfe Jennings: I Still Believe.
  40. Dweke : W.W.W
  41. Macy Gray: The Sellout
  42. Marques Houston: Mattress Music
  43. Keke Wyaat : Who Knew?
  44. Fantasia : Back To Me
  45. Trey Songz: Love, Passion and Pain
  46. Ronald Isley : I.
  47. Rick Ross : Teflon Don
  48. Dirty Diddy Money : Last Train to Paris
  49. Monica: Still Standing
  50. Case : Here, My Love!

 

Voici donc le classement des meilleurs albums URBAINS de l’an dernier aggrementé de quelques chroniques deja établies. Je continuerais à en faire mais bon vous aurez deja une idée des classements de chacun de principaux albums de l’an dernier dans le genre.

A noter qu’exceptionnellement le dernier David Banner & 9th Wonder sera categorisé 2011. Il est sorti le 21 decembre et j’ai pas encore pris la peine de l’écouter. Pour le classement general , peu de surprises. Monica dont l’album s’est un peu dilué avec le temps chute. Usher aussi mais ça reste de l’attendu. A noter la jolie performance de Jessica Mauboy qui est clairement la tete de liste actuelle dans le genre » jeunettes R&B« .

Des avis ? Des predictions?

Des demain, le top pop& Others sera en tou cas établi. Stay Tuned!

Lloyd et R.Kelly pour un « Lay It Down »Explosif..

14 Jan

Le second remix de « Lay It Down » de Lloyd est enfin en ligne et comme prevu,c’est R.Kelly,  » The Pied Piper » qui accompagne le jeune chanteur sur ce qui est deja son plus gros succès solo.

Aprés le deja trés bon et classieux remix avec la diva Patti Labelle la semaine dernière,la reussite de ce nouveau remix n’était pas acquise. Cependant l’alchimie entre le trio Lloyd, Kellz et Jeezy est aboslument fascinante.Les nouveaux couplets ont été rudement définis, les adlibs très bien pénsés, l’introduction du rap ârfaite et le passage de Robert magique… Les  » Baby, by the pillow » nottament devraient faire très très mal dans les radios R&B.

Ce remix est certainnement un des meilleurs du genre depuis un moment.C’est ce genre de chose qu’on aurait voulu sur l’album de remix de Mariah au lieu des 7 trucs pas travaillés du tout qu’elle a offert. On aurait été en 2003 que cette chanson tiendrait la première place du hot 100 depuis 2 bonnes semaines au moins.

On était sceptique quand à ce projet de Lloyd mais il est clair que ce jeune homme est pleins de ressources et a une culture urbaine impressionante. Vivement l’opus en esperant qu’une édition inclut ce somptueux remix.

I said :

« Baby  by the pillow, Baby by the pillooow »..

Cadeau.

La lettre d’amour à R.Kelly.

29 Déc

Cher Robert,

C’est avec une énorme émotion que j’ai pour la première fois écouter ton titre  » When a Womans Love ».Cette Ballade soul estampillé 70 ‘s porté par ton timbre qui n’avait le long de ses dernières années  rien perdu de sa chaleur m’a rappelé  et comme a tous ceux de ma génération et celles plus âgées  à quel point tu avais pu compter dans nos vies et à quel point quelque part tu le fais encore.

Certes tu en fais un peu des « tonnes » à l’image de cette couverture d’opus très  » Ray Charles« .Certes tu n’es pas vraiment naturel et simple comme on aurait  voulu que tu le sois  et comme dans nos cœurs d’enfants souvent encore ta voix raisonne mais tu te rapprochais déjà plus que jamais du toi qu’on avait connu et ça il faut bien le dire , ça n’a pas de prix.

Tu vois,une vingtaine d’années nous sépare mais j’ose m’adresser à toi  et par la même occasion te tutoyer parce qu’autant il est vrai que je cours sur ma 22eme année un peu à tâtons face à la vie de tous les jours , autant il serait tout aussi véridique  d’affirmer que tu as toujours été à part entière un des éléments de cette existence.

Je ne vais pas te faire le coup du fan complètement illuminé et du coup abjecte.( Non, Ta copine Mariah en a déjà fait assez à ce sujet avec le premier single de ses oubliables mémoires). Je ne vais pas te faire le coup du fan parce qu’au fond, je ne crois pas l’être et surtout parce que depuis que Pascal Obispo ( T’occupes c’est un hippie français complètement ringard et désillusionné) a titré une des ses immondices par ce même mot, il me fait peur.

Je me considère plutôt comme un admirateur gracieux, une de ses personnes dont tu as bercé l’enfance avec des titres comme «  If Could Turn Back The Years »,  » You Remind Me Of something » , qui empruntait les vestes de son père pour t’imiter dans le clip de » Did You Ever Think ?«  et qui  soigneusement a chacun de tes cds ranger a part dans une étagère au coin de sa chambre y compris le si mal nommé dernier que tu nous livrait l’an dernier.

Un album que j’ai pour la première fois de ma vie hésiter à acheter. Non pas que je le trouvais mauvais – bien qu’il soit encore clairement en dessous des pépites qui faisait que je t’appréciais –  mais surtout au vu des navets que furent ses 3 précédents.L’achat de cet album me faisait me sentir coupable, coupable de t’encourager dans cette sénilité qui t’entrainait, dans ce monde de médiocrité où tu voulais patauger et qui t’allait aussi mal que cette coiffure blonde platine que t’avais abhorré en 2008  pour la promotion du titre  » Haid Braider« .

Je dois t’avouer qu’à la vue première de cette vidéo, j’ai souhaité ta mort.Plus précisément,j’ai cru que c’était un appel à l’aide,que tu souffrais d’être et réclamais là une euthanasie que j’aurais été par pure amour et respect (pour toi mais aussi pour mes oreilles) totalement à même de t’administrer.Nul n’aurait pu me pousser à prévoir ou à croire que tu reviendrais avec grâce via cette lettre d’amour  qui m’a faut bien le dire m’a pour le moins bouleversé.

Car hormis et surtout passé cet effet d’euphorie lié au fait de te revoir faire de la musique pour adultes, il y avait encore cette peur de la dérive, cette peur  de te voir verser dans le jeunisme au milieu de l’opus ou encore de voir les réelles failles que ton talent avait pu subir avec les années et donc finalement d’être déçu.

Il n’en sera rien.Aux questions subtilement évoquées sur le refrain du merveilleux titre qui donne son nom au titre de l’album:Did you get my card?Did you read my love letter?Did it touch your heart?When you read my love letter

Je répondrais  par 3  » Yes« .

Oui Robert, j’ai reçu ta carte.J’ai reçu cet opus dont la cohérence et la classe rappellent celle d’une carte postale que tout amoureux(se) aurait aimerait recevoir et où tout ta voix tel un enchantement colore et égaille les paysages simples mais non moins paradisiaques qu’évoque l’ensemble.

Oui Robert, j’ai lu les mots d’amour au dos de ta carte. Je les ai lu en profondeur et je me suis nourris de cette odeur 2 step qui en émane et qui a égayé tout mon Décembre.Number One Hit, Lost In Your Love ,Just Like That,Radio Message ou encore How Do I Tell Her, les titres qui prouvent que tu n’a finalement pas grand chose à envier au R de tes débuts sont nombreux et insolemment succulents.Productions fines, glamour et soigneusement accordées. On vogue littéralement en ta compagnie dans ce monde où chaque mot semble venir du cœur et où cœur rime avec charme qui lui même s’accorde avec classe. Les subtiles références à  MJ sur les pépites que sont Not Feeling The Love , le terrible Taxi Cab ou encore la reprise qui constitue finalement une suite au You Are Not alone que t’avais écrit se pose comme de la crème chantilly sur un gâteau à la fraise déjà bien savoureux.

Pour la 3eme question : Did It Touch Your Heart ?, oui, j’ai été touché par ta lettre mais je crois tu le sais et que c’est un 3eme Yes inutile,j’en ai déjà trop dit plus haut.Ce qui est certain,c’est qu’au même titre que « TP »,  » TP 2 Com », R.Kelly’‘et  «  R. » , cet album s’inscrira parmi les meilleurs de ta discographie. Un de ses albums dont on sait qu’ils ne vielleront pas parce qu’au fond il représente l’essence de la musique. Love Letter m’a touché parce qu’il redonne envie de croire au sentiment glorieux mais pas seulement, au delà de ce simple  trait de caractère:c’est une délicate déclaration d’amour de l’artiste le plus talentueux de ses 25 dernières années à la musique, à l’espoir et  en cela tout amoureux de cette même musique peut qu’en être touche ou du moins rassure.

Cet album est la preuve que la talent ,le vrai ne meurt jamais quel qu’en soit les épreuves. Une leçon de vie déguisée en voyage à venize.

Merci, Robert.

En 15ans d’un suivi sans réelle faille, je crois n’avoir jamais été aussi fier de t’admirer.

17,5/20.

Cadeau.

 

Quelques mots d’amour pour Robert..

28 Déc

Avant de vous proposer la chronique de l’opus de Kellz d’ici quelques temps, je vous met en ligne le documentaire promotionnel et explicatif du projet du roi du Rnb qui a recu d »excellentes critiques et s’est ecoule a 155.000 exemplaires en 1ere semaine Us.

 

La chronique et les 5 titres bonus en cadeau dans la nuit.

La lettre d’amour d’R.kelly.

19 Nov

Presqu’un an jour pour jour après Untitled (qui reste selon moi un bon opus), The Pied Piper posera « Love Letter «  dans les bacs le 14 Decembre prochain.

Pendant le 1er single «  When a Womans Loves «  connait un bon succès et une superbe longévité dans les radios urbaines. Le chanteur nous propose le titre éponyme«  Love Letter «. Un magnifique titre r’n’b saveur 70’s à la fois  titre classe et sexy qui n’est pas sans rappeler  son classique «  Step In The Name Of Love ».

C’est on ne peut plus plaisant que de le réentendre sur ce genre de chansons qui redereront son image mais en plus enchanteront les radios urbaines cet hiver.

A Noter qu’un remix special noel a été  conçu, ça ne change pas grand-chose mais le titre reste toujours aussi bon, la versatilité vocale du crooner toujours aussi parfaite et c’est le principal.

Il ne serait pas impossible que Kelly nous réserve un des meilleurs albums de cette année. Ça semble en tout cas parti pour être le cas .

1. Love Letter Prelude
2. Love Letter
3. Number One Hit
4. Not Feelin’ The Love
5. Lost In Your Love
6. Just Can’t Get Enough
7. Taxi Cab
8. Radio Message
9. When A Woman Loves
10. Love Is featuring K. Michelle
11. Just Like That
12. Music Must Be A Lady
13. A Love Letter Christmas
14. How Do I Tell Her

Cadeau!

 

Et 3 d’un coup pour Robert….

7 Sep

Il se passe quelque d’assez bizarre chez Jive. Soit ils en ont marre de R.kelly et veulent s’en débarrasser au plus vite, soient ils continuent de vénérer leur favori et  ont entrepris de le remettre sur le devant de la scène en le faisant sortir le plus d’albums possible en très peu de temps.

Je serais moi  plutôt tenté de croire en  la première idée . Le label ne peut plus sacquer les mauvais chiffres successifs de leur très exigeant crooner et anticipe une sortie d’albums pour mettre  au plus vite un terme à ce contrat.

Le premier des 3 prévus pour cette année sera » Epic » porté par le single  » Firework » que Pollow Da don produit . L’opus regroupera de vieux tubes du chanteur aggrementé de 4 inédits dont cette chanson fort sympathique au gout d’ hymne fédérateur, qui devrait rappeler à beaucoup ses plus gros succès bien que la production soit assez banale et sa manière de chanter trop poussée par moments .

1. Heal It (Prelude)
2. Sign of a Victory
3. I Believe
4. World’s Greatest
5. Victory
6. Peace
7. Turn Back The Hands Of Time
8. Fireworks
9. Spirit
10. I’m Your Angel
11. Can You Feel It
12. I Believe I Can Fly

Love Letter sera  l’opus qui suivra dans les bacs lancé  lui par le titre  » When a Woman Loves » dont on avait deja vanté les qualités par ici , il y a quelques mois .

Une jolie production soul et catchy qui devrait redorer le blason du chanteur même si on aurait pas mal de reproches à faire à son interprétation un peu linéaire et souvent poussive ( ou factice)…

Cet album s’annonce  en tout cas comme le plus intéressant des 3, vu que Zodiac annoncé par Tongues sera l’opus « djeuns » du tonton et qu’au vu de ce titre : Ne rien attendre de l’album d’où il émanera reste la meilleure chose à faire.

Cadeau !

Il y a plus qu’à quand même espérer qu’au milieu de tout ça , il retrouve un succès .

R.Kelly redeçoit.

14 Juil

Il avait réacquis une  certaine crédibilité auprès du grand public via la coupe du monde et son titre  » Sound Of a Victory » . Il a fallu qu’il s’emploie à la gâcher tout de suite après . Zodiac qui devait être l’album de la maturité et de la soul s’annonce en effet très mal pour Robert qui a été allé nous chercher une production de Bangladesh afin de lancer son dixieme  solo .

A l’heure où ses amis et égaux  s’essayent à conclure  des albums matures . Il continue à vouloir imiter  Mariah Carey et à s’enfoncer dans un jeunisme  qui cette fois ci verse dans un profond dégueulasse.

Tongues est une horreur comme  on en a rarement connue . Une pluie de tambours s’abattent sur une production désordonnée ou la voix de R.kelly peine à s’imposer pendant que Ludacris,  plus à l’aise de son coté , se sent obligé de nous écrabouiller  le écouteurs avec des couplets d’une agressivité ridicule .

Il aurait pu sauver sa carrière avec cet album en major chez jive , mais quelque chose me dit qu’il s’ensortira encore moins bien qu’Untitled et sauf si deuxième single énorme .. Une longue traversée du désert l’attend.

Triste réalité !

%d blogueurs aiment cette page :