Archive | août, 2010

Hommage à Gerald Levert – Can It Stay!

26 Août

4ans après sa mort Gerald Levert reste présent dans les mémoires. Le chanteur de R’nb, pillier du style et icône de la new jack – qui aurait au 44ans cette année – aura droit à un best of à titre posthume cette année. L’album qui sera dans les bacs dans la semaine prochaine est soutenu par un nouveau titre inédit «  Can It Stay » déjà très prisé par les radios R&B Us (31eme du Top cette semaine avec 15 places de prises) qui tiennent apparemment à dire merci à ce grand monsieur de la musique.

Can it Stay ne fait pas sursauter par son originalité mais ça reste une de ses bed songs classiques 90’s, très agréable à écouter et qui devrait faire fondre les plus nostalgiques d’entre nous.

Cadeau !

Ps : Si vous etes amoureux .. Foncezzz…

Publicités

Donell Jones – Love Like This .

26 Août

3places de prise cette semaine pour Donell Jones qui atteint la 50eme place du Top R’n’b Us (juste devant Usher qui reste bloqué 51eme avec son duo avec Pitbull). Le retour  du chanteur ne passe donc pas totalement inaperçu et il a même de bonnes chances d’en faire un mini succés.

Love Like This bien qu’un peu répétitif et lancinant reste charmant comme titre. On est loin du fabuleux «  U Know What’s Up », du classieux «   You Know That I Love you »  ou de l’indémodable « Put You Down ».. Mais ça reste agréable et  assez posé pour nous faire patienter pour l’album Lyrics le 28 septembre prochain.

Cadeau

Pobre la Shakira.

26 Août

Voilà, l’épisode Waka waka est passé. On a dansé, rigolé et avant qu’on ait eu le temps de totalement s’en remettre. Voila que Shakira retombe déjà bien profond dans les abimes de la médiocrité.

Certes, elle lui est propre mais je dois avouer qu’après le délire pop electro chewing gum qu’était She Wolf, je ne pensais pas de son vivant la voir sortir en premier single une chanson aussi grotesque que celle qu’elle propose aujourd’hui. Faut croire que certaines personnes n’entérinent rien de leurs erreurs.

Loca/ A Hell’s angel dégouline de tout sauf de bon gout. On dirait un gros rejet de l’album Lunada de Thalia et quand on sait en plus que c’est une reprise : On ne peut que prendre pitié de la chanteuse colombienne et de la détresse dans laquelle elle se trouve du à son total manque de créativité.

Sincèrement, si  il y a des gens de son staff qui passe par ici. Je tiens à leur dire que nous avons encore au Cameroun  de nombreux classiques qu’elle pourrait reprendre afin de se trouver un  autre semblant de tube international et espérer vendre des albums ….

Triste Réalité !

Ps : Ah oui, l’album qu’annonce cette horreur s’appellera «  Sale El Sole » pointera son nez le 3 Novembre prochain.

Lloyd needs to shut down.

24 Août

Lloyd ne va pas quatre chemins pour décrire son prochain album.

King Of Hearts dont la date de sortie n’a pas encore été clairement établie et  qu’il a travaillé avec Pollow Da Don, Jim Jonsin ,Rico Love, ou encore  Bruno Mars sera un classique ou ne sera pas .

Le chanteur se montre en effet plus qu’enthousiaste sur son nouveau projet, n’hésitant pas à le comparer aux plus grands.

On a ainsi pu le voir rédiger sur son twitter .. Que ce 4eme essai  était ceci :

Off The Wall x Don’t Be Cruel ÷ TP-2.com = King Of Hearts ♥

Off the Wall de Michael Jackson * Don’t Be Cruel de Bobby Brown. le tout divisé par l’excellent (et album préféré masculin de votre auteur) TP-2.com de R.kelly .

3  classiques, 3 des plus gros albums de ses 3 dernières décennies, totalisant pour chacun plus de 10 millions de ventes au moins.

Si on a bien voulu lui laisser le bénéfice du doute quand la déclaration a été faite (à savoir le 28 Juillet). A l’écoute du 1er single «  Lay  You Down » et de la chanson album Never Better Than Me. C’est un scepticisme certain qu’on est obligé d’afficher face aux propos du jeune homme , qui s’est soit cru drôle  ou qui n’ a jamais écouté les albums qu’il a précédemment cités .
Dans les 2 cas, ça reste assez malvenu.

Si les 2 titres sont plutôt sympathiques avec une forte préférence pour Lay You Down (bien que la performance vocale sur le titre reste assez tâtonnante). Ils n’ont absolument rien  de la puissance de la simple intro d’un des classiques auxquels ils les a comparés  et rien que pour ça…

Il mérite une Triste Réalité..

Ps : Hormis ça bien évidemment, c’est un retour tout mignon qui prit sans prétention fait plaisir aux oreilles.

Ne-yo : One in a Million ..

24 Août

Il y a eu chez moi eu un regain d’espoir  quand j’ai il y a de cela quelques semaines lu une critique de ce titre. One in a million de Ne-yo, 3eme single de son album Libra prévu pour le 5 octobre était décrit comme étant une chanson troublante de points communs avec Addictive de Truth Hurts …

Connaissant la bombe que fut et reste ce titre. Je me suis dit qu’il y a avait pu avoir chez Ne-yo un éclair de génie et j’attendais donc impatiemment le leak de cette chanson qui s’est effectué cette nuit et s’est  malheureusement révélé être une autre déception du chanteur.

Si la production est excellente et fait en effet référence au tube de « la chanteuse qui n’avait pas la langue dans poche » – et qui nous manque beaucoup- . L’interprétation habituelle (à savoir mièvre et linéaire) fait cruellement défaut à la chanson au point de finir par la rendre banale et ennuyeuse, là où un autre aurait pu faire du beat une véritable tuerie.

Entre ce titre, ses singles ou encore la bouse electro » One Life » produite par Stargate qui a léaké , il y a quelques jours . On peut désormais être certain que Ne-yo nous a concocté un des albums les plus médiocres de l’année , sauf miracle.

Triste Réalité !

Fantasia – Back to me.

22 Août

Se faire un nom  et être une crédible lorsqu’on sort d’une émission de télé réalité n’est pas toujours chose aisée. C’est pourtant ce qu’a réussi il y a  4ans de cela Fantasia  Barrino avec son second opus.  Eponyme et  notamment porté par le titre «  When I See You », l’album nous dévoilait la vraie facette de la chanteuse qui s’exprimait aussi bien sur les up tempos urbains de Kwame que sur des ballades  un poil rosé aiguillées par un Babyface ou une Missy Elliott.

Cette année, après une télé réalité -censée lui redorer son image- elle nous revient avec Back To Me. Un opus annoncé  depuis quelques mois par le titre Bittersweet : Porte d’entrée 90’s épicée de soul pour un opus où ont tous aussi bien été rappelés Rico Love, Novel, Jim Jomsin, Los Da Mystro que Chuck Harmony, d’ailleurs responsable de ce nouveau succès radio  au gout aigre doux pour la diva herbe.

On ne peut pas dire que Back To Me opère sur ses auditeurs l’effet quasi –enchanteur  qu’avait eus son prédécesseur  (qui avait lui l’avantage de succéder à un  premier essai assez pauvre et convenu). C’est une Fantasia beaucoup  moins libre et excentrique qu’on retrouve ici  et si cet état de fait pousse à une certaine déception première : Dans l’ensemble, on reconnaitra que l’opus  se tient assez bien.

La chanteuse a fait le choix de se cantonner aux mid tempo r’n’b, tantôt à tendance pop, bientôt à tendance soul  et si les premiers sont souvent assez génériques : Certains tels que Falling In Love Tonight, Le grower  Who’s Been loving You ou encore le single Buzz Even Angel’s tirent assez bien leur épingle du jeu même si ça qualitativement, ça reste encore anecdotique face à la seconde catégorie.

Barrino confirme en effet son sens aigu du son urbain et de la musique de l’âme en général. De Collars Greens and Corn Bread – qui est jolie une ode aux classiques des 70’s- passant par le poignant Teach Me ou encore l’impétueux mais non moins délicieux duo avec Cee-Lo.   C’est en tout en classe qu’elle pose  ses titres qui marquent l’évolution logique sur laquelle elle était attendue  nous laissant par la même occasion frustrés quand au fait que l’album entier ne suive cette direction.

Dommage mais compréhensible en ces temps où il est de plus en plus difficile pour des talents dans son genre de conserver leurs contrat. On n’a pas plus qu’à lui souhaiter d’avoir des ventes suffisamment solides pour pouvoir s’explorer pleinement et sereinement par la suite…. C’est en tout cas bien parti et ce n’est pas le bon choix de second single, –seul up tempo festif de l’album– «  Man Of The House » qui devrait entacher ce projet.

13/20.

Ray J se celèbre ..

21 Août

Ray J classe sans aucun doute ses 2 derniers albums parmi les pires que la décennie ait pu engendrer. All I Feel et la bande originale de sa télé réalité «  For The Love Of Ray J » brillent  par leurs intrinsèques médiocrités,  les 2 galettes se composant essentiellement de productions ringardes sur lesquelles l’abus du vocoder fait office de religion.

Suite à sa télé –réalité avec Brandy, il avait semblé vouloir se rattraper  en confiant l’entière production de son nouvel album à Rodney Jerkins (pour ne surtout pas copier sur sa sœur). Le résultat final devrait pointer son nez dans les bacs à la fin de l’année et en aperçu, 2 singles ont été envoyés en radio ce matin :

Celebration avec Ludacris pour les radios urbaines et 1 things Lead to another avec Pitbull pour les radios Pop.

Les 2 titres sont de  qualité assez équivoques, à savoir terriblement médiocres et en cela peu surprenants. One Thing devrait cependant mieux tirer son épingle du jeu que son acolyte. La chanson est la  parfaite cousine du OMG de Usher ou du Break Your Heart de Taio Cruz et  pourrait en cela séduire les auditeurs du genre hors que Celebration n’a pour elle d’attrayant  que le rap de Ludacris (et encore !), le refrain étant  cause d’agacements aussi certains que particuliers.

IL aurait été plus judicieux de sa part de cacher cette chanson et d’envoyer aux radios urbaines un mid tempo..

M’en fin, ce n’est pas nous qui allons nous plaindre ou l’aiguiller sur la promotion d’un album qui s’annonce plus  tout aussi risible que ses précédents.

Ce garçon est l’authentique preuve que le talent  n’est en aucun cas une affaire de sang.

Triste Réalité !

%d blogueurs aiment cette page :